Bien-être

15 septembre 2021

COMMENT BOOSTER SON IMMUNITE ?


C’est la rentrée, excellent moment pour prendre
 de bonnes résolutions.
 
1/ booster son immunité, c’est prendre soin de soi.
La rentrée se manifeste par une baisse de tonus, il s’agit de renforcer son tonus.
Une simple série d’exercices (par exemple, un footing de 30 mn) active certains systèmes endocriniens pour maintenir l’homéostasie de l’organisme.

Qu’est-ce que l’homéostasie ?
« L’homéostasie, c’est le maintien à leur valeur normale des différentes constantes physiologiques de l’individu (température, tonus cardio-vasculaire, composition du sang, etc.). L’homéostasie est réglée par le système nerveux, végétatif et les glandes endocrines ».
En effet, quelles que soient les fonctions de l’organisme :
• coagulation du sang,
• température corporelle,
• digestion,
• élimination (bile, matière fécale, urine, gaz expirés),
• fonction détoxifiante du foie et des reins,
• immunité,
l’organisme subit sans cesse des agressions multiples :
• d’origine infectieuse (bactéries, virus).
• d’origine thermique (froid).
• d’origine psychique (stress divers).
• d’origine alimentaire (excès, carences, toxiques).
• d’origine médicamenteuse (molécules toxiques parfois nécessaires).
• d’origine générale (sédentarité, excès de flash lumineux, de bruits, champs électro-magnétiques, radioactivité artificielle).

Ces agressions multiples ne portent pas atteinte à la santé tant que l’homéostasie reste normale.
Or, cette homéostasie dépend de :
« La vitalité disponible dans l’organisme vivant »
Ce potentiel de vitalité dont dépend l’homéostasie pour réguler les grandes fonctions de la vie, je l’ai nommé :
« Potentiel vital homéostasique ou PVH »
Les fonctions de l’organisme vivant et des cent mille milliards de cellules qui le constituent, dépendent du PVH.

Or, le PVH dépend lui-même des 4 grands paramètres de la santé :
• L’alimentation équilibrée, naturelle, digeste, mesurée, individualisée, assurant une parfaite nutrition des cellules.
• L’exercice physique dans la nature qui parfaitement modulé assure l’irrigation et l’oxygénation correctes de nos cellules.
• Le sommeil en qualité et en quantité suffisante assure l’innervation parfaite de nos cellules.
• La sérénité mentale ne perturbant pas les informations de nos cellules.
Lorsque ces quatre paramètres vitaux sont parfaitement respectés et observés, le PVH est optimum.
Il contrôle alors parfaitement l’immunité, c’est-à-dire la capacité qu’a l’organisme vivant de détruire les bactéries, les virus, les champignons microscopiques qui sont sur sa peau, ses muqueuses, et même dans l’organisme et qui l’agresse en permanence ; donc parfaite destruction des champignons microscopiques, des bactéries, des virus.
Lorsque le PVH est à son optimum, il contrôle parfaitement ses métabolismes.
Lorsque le PVH contrôle parfaitement les métabolismes, il n’y a ni diabète, ni obésité, ni décalcification, ni autre maladie métabolique.
Lorsque le PVH est à son optimum, il contrôle parfaitement les éliminations, c’est-à-dire que les mille milliards de cellules qui meurent journellement sont parfaitement transformées et éliminées (les virus, les bactéries, les toxines) en provenance du tube digestif, notamment de l’intestin sont parfaitement détruits par le tissu lymphoïde intestinal et par le foie.

2/ une alimentation équilibrée :

 

 
Elle permet de renforcer notre système immunitaire renforce.
Consommez régulièrement des légumes et des fruits riches en vitamine C et privilégiez ceux de couleur rouge.
Buvez des tisanes stimulant vos surrénales, comme celle que vous préparez avec des feuilles de cassis qui pourra être pris 1 à 3 fois par jour (1 cuil à café de feuilles pour 1 tasse, infusez 10 mn et buvez).

3/ bien dormir :



 
La fatigue diminue la résistance de l’immunité, il est donc important de bien dormir. Pour cela coucher vous à heure régulière.
Après un repas léger, prenez une tisane calmante le soir : une tisane de bractées de tilleul, fleurs de passiflore, camomille romaine ou allemande, fleurs d’oranger, etc..
Évitez la surchauffe de votre chambre.
Utilisez des huiles essentielles relaxantes et luttez contre les bactéries virus et les champignons :

 


 
Versez quelques gouttes dans une coupelle d’eau posée directement sur un radiateur ou utilisez un diffuseur ou pulvérisateur.
He Lavande ( lavandula officinalis) : effet relaxant, anti-irritant, antiseptique des voies respiratoires
He Eucalyptus (eucalyptus globulus) : antiseptique des voies ORL et pulmonaires (idéal pour assainir la chambre d’un malade).
He thym (thymus vulgaris), très efficace contre les infections ORL et pulmonaires, stimule l’immunité.
He pin (pinus sylvestris) , purifie l’atmosphère et en libérant les bronches.
He de Ravintsara (cinnamomum camphora), très puissant stimulant de l’immunité te très efficace dans la lutte des virus. Décongestionne les fosses nasales et débouche le nez.
Comment les appliquer :
En raison de leurs propriétés fortement antivirales et décongestionnantes pour le nez, l’idéal est de mettre 2 à 3 gouttes sur votre mouchoir ou masque lorsque vous sortez.

4/ les oligoéléments qui nous protègent :
Ils sont présents dans l’eau de mer (on les trouve en ampoules.), dans les huîtres fraiches, le radis noir (riche en soufre) tout comme l’ail, les oignons, les orties, le pissenlit, le persil et la pomme sans pesticide bien sûr.
Le silicium est également important, il stimule le système réticulo-endothélial, système régulant en partie l’immunité et favorisant la destruction des éléments considérés comme étrangers.
Le soufre est recommandé pour la sphère ORL et son activité de gestion de la sécrétion de mucus.
Autrement dit, Consommez des fruits et légumes de saison :
les bettes, carottes, persil , épinards, betterave, céleri, ,chou, brocoli, lentilles, citron, orange, abricot , les fruits secs, le blé, germes de blé et les champignons sont riches en cuivre .